Civilisation

Lorsque j’y suis retourné, avec cette fois l’intention de pousser plus loin mon exploration, rien ne me préparait à ce qui allait suivre. Comme la dernière fois, je me suis glissé avec prudence dans l’armoire, ai refermé les portes et descendu le sombre escalier vers l’ailleurs. Le soleil brillait et le ciel ne présentait aucun nuage. L’air s’était même réchauffé par rapport à la dernière fois. Bref, ma journée d’aventurier en herbe commençait bien.

Alors que je m’apprêtais à partir, j’ai remarqué une petite forme rectangulaire de couleur claire reposant contre l’une des bases de l’arche de pierre. En m’approchant, j’ai constaté qu’il s’agissait d’un papier épais plié soigneusement et cacheté à la façon des anciennes missives. Je me suis penché et ai ramassé l’objet. Au contact du pli, un frisson m’a parcouru. Je me suis assis pour l’étudier sous toutes les coutures. Il s’agissait de la preuve d’existence d’une forme de vie intelligente dans ce monde. En lisant l’identité du destinataire, je ne pus m’empêcher de bondir pour regarder tout autour de moi. Sur le devant de la lettre, se détachaient les mots suivants : “A ceux qui viennent de l’autre côté”.

Quelqu’un savait donc que j’avais mis les pieds ici… les mains tremblantes, j’ai donc ouvert le document. Au fur et à mesure que je lisais, mes yeux s’écarquillaient tant le fond et la forme de ces lignes confinaient à une extravagance lunaire. Au demeurant rédigés d’une fort belle écriture, les mots ne semblaient pas, au toucher, avoir été tracés à l’encre mais plutôt comme une brûlure continue, extrêmement précise. Quant au fond… Eh bien, je vous laisse juges de ce que disait cette lettre :

 

“Qui que vous soyez,

Ce portail était tombé en désuétude depuis si longtemps que plus personne n’avait souvenir de son utilité. C’est pour cela que, lorsque j’ai ressenti l’énergie dégagée, sans doute, par sa réactivation… la curiosité m’a piqué au vif, me poussant à patienter ici jusqu’à ce que quelque chose se produise.

Mais mon attente a été déçue puisque rien n’est venu. Je n’ai pu m’attarder d’avantage car une mission de la plus haute importance m’appelle ailleurs. Je dois mener une longue quête qui m’éloignera sans doute chaque jour un peu plus de ce lieu.

Pourtant, la nouveauté que vous apportez a su faire renaître en moi ce sentiment de soif, d’avidité intellectuelle, que je croyais perdu depuis longtemps. La mauvaise influence des esprits médiocres que l’Homme d’ici me donne comme unique nourriture spirituelle tendait à abâtardir ma réflexion. Seuls de puissants sorciers seraient à même de refaire fonctionner ce passage et l’espoir de rencontrer à nouveau de grands personnages m’émoustille réellement.

Je ne sais quand nous pourrons enfin nous rencontrer, mais d’ici là je me propose de vous adresser, le plus souvent possible, une lettre que vous pourrez récupérer en ce lieu. Cela vous permettra de suivre l’expérience que je mène et nous pourrons en débattre à mon retour.

Si j’ai pu déposer ce message en personne, je vous prie par avance de bien vouloir excuser la présentation plus négligée qu’adopteront les suivants du fait d’un mode de transmission moins personnel.

 

Afanc”

 

Hagard, je suis resté plusieurs minutes assis, les yeux dans le vague, réfléchissant à ce pour quoi on me prenait. Moi un sorcier ? J’ai bien su faire 2-3 tours de cartes dans ma jeunesse, mais là… je crois que mon correspondant me prend pour quelqu’un d’autre…

4 réflexions sur “Civilisation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s