Premiers pas

mystère mystère

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour ce silence la semaine dernière. Pour ceux qui n’ont pas vu le petit message que j’ai mis sur les réseaux sociaux : j’avais la tête en vrac. Une crainte, frisant parfois la paranoïa, m’avait envahi et j’étais complètement perdu. Pour vous dire, ayant bien compris que le passage … Continuer la lecture de Premiers pas

La solution?

La solution

L. est un ami de longue date dont la gentillesse n’a d’égale que l’étendue de son ingéniosité. Il s’agit sans doute de l’un des esprits les plus créatifs qu’il m’ait été donné de rencontrer. Je lui ai exposé mon problème et plutôt que de me rabrouer en rationalisant à l’extrême, il a tout de suite … Continuer la lecture de La solution?

Disparition

C’est avec délice que j’ai vu arriver ce week-end de trois jours. L’idée même de rattraper mes heures de sommeil, volées durant la semaine par l’invisible morsure glacée, me plongeait aujourd’hui dans un état de béatitude presque idiot. Étonnamment la perspective d’un grand rangement n’a en rien obscurci ma bonne humeur et c’est ainsi que … Continuer la lecture de Disparition

Mystérieux froid

C’est étrange… voilà plusieurs nuits que je ne parviens pas à fermer l’œil. Il règne dans ma chambre un froid glacial qui me donne parfois l’impression de résider dans un vaste château au milieu de vénérables pierres. Et je grelotte tous les soirs sans vraiment comprendre d’où vient cette invisible bise, mon doigt engourdi peinant … Continuer la lecture de Mystérieux froid

La bêtise

Le monstre de bois

Sans doute vous souvenez-vous de cet achat imbécile que je vous décrivais dans mon premier billet. Le genre d’action que l’on peut s’attendre à ne jamais réellement assumer. Toujours est-il que, que je l’accepte ou non, je me retrouve colocataire d’un titan de bois mal dégrossi dont les courbes grossières et la patine vulgaire ne … Continuer la lecture de La bêtise

Le jour où tout a commencé

Les mystères de Paris

Au risque de paraître cliché (et croyez-moi, cette idée me fait horreur), c’est à l’occasion d’une banale balade que tout a commencé. Mais je vous rassure, le théâtre de mes divagations n’est pas une brumeuse forêt bretonne, ce qui me laisse à penser que l’honneur reste, en partie, sauf (il faut se rassurer comme l’on … Continuer la lecture de Le jour où tout a commencé